Archives du mot-clé NIORO DU SAHEL

Retour d’Aliou Boubacar Diallo au pays : Nioro du Sahel a vibré de sa présence !

A peine arrivé au pays particulièrement dans la capitale malienne, le président d’honneur du parti Alliance Démocratique (ADP-Maliba), Aliou Boubacar Diallo s’est vite déplacé pour Nioro du Sahel en rencontrant le Chérif Bouyé Haïdara qui représente à ses yeux plus qu’une figure paternelle.

Aliou Boubacar Diallo, 3ème lors de la dernière présidentielle a rencontré le chérif Bouyé Haïdara après sa longue durée hors du pays. L’impact de ses activités ainsi que son apport à l’économie nationale à travers des réseaux internationaux qui lui auront permis de manœuvrer au profit du Mali lors des sanctions régionales et continentales.

Arrivé à Bamako mardi 14 mars 2023, l’international homme d’affaires est accueilli en fanfare par sa famille politique et ses collaborateurs directs mais ne dure que 48h. Le jeudi matin très tôt, il se rend dans la ville de Nioro du Sahel où il a tenu à revoir son père spirituel. Nioro du Sahel est devenu une destination très fréquentée ces derniers temps pour séduire le maître des lieux afin qu’il accorde sa caution au projet de constitution à soumettre à l’appréciation du peuple.  Dès son Arrivée à Nioro du Sahel, l’ancien député de Kayes a été accueilli par la famille chérifienne et nombre d’autres sympathisants. Les images de cette visite ont été largement surfées sur les réseaux sociaux.  Une cascade de bénédictions du père au fils  a été faite.

Le fondateur du groupe Hydroma a pris conseil auprès du chérif Bouyé HaÏdara avant de regagner Bamako où les réunions qu’il a avec son staff professionnel, politique et ses proches ces jours-ci, situe sur sa posture dans un Mali où les divergences sont de plus en plus affichées.

A chaque occasion, le président de la  fondation Maliba multiplie les sorties à chaque page de l’histoire du pays à savoir : Le nouvel an, la fête de l’armée et la journée du 8mars où il a fait le bilan de son soutien aux femmes qui date de plus de 20 ans.

8 mars 2023

Aliou Boubacar Diallo exhortent les femmes à prôner le pacte de stabilité. Après sa sortie dédiée à l’armée nationale, l’ex patron de Wassoul’Or a pensé à la femme malienne lors de la journée internationale des droits de la femme. Dans son intervention avant qu’il ne rentre au pays, Aliou Boubacar Diallo a invité les dames à la mobilisation en rappelant qu’elles demeurent les premières victimes du conflit que vit le Mali. Il a rappelé que cette journée dédiée aux mères, épouses, sœurs et filles nous rappelle le rôle des femmes dans la lutte que mène le Mali contre le terrorisme depuis plus de 10 ans et dont les femmes sont les premières victimes.  Il a présenté ses condoléances aux familles de toutes les victimes civiles et militaires de cette douloureuse crise sécuritaire.

Aliou Boubacar Diallo a réitéré son appel aux femmes du Mali, ainsi qu’aux autres couches de société malienne pour sceller un pacte de stabilité avec les objectifs qui sont : Retrouver la paix et la stabilité indispensable pour que le Mali connaisse l’essor économique qu’il mérite ; mettre en valeur les précieuses richesses et les énormes potentialités dont regorgent toutes les régions du Mali au profit de tous ses enfants et  permettre à notre pays de retrouver sa place dans le concert des Nations.

En définitive, Nioro du Sahel a vibré de sa présence.

Diakaridia Sanogo

Fluidité Routière Agro-élevage : L’AOCTAH invite les acteurs de la filière bétails de la région de Nioro du Sahel à l’union sacrée

Une mission de l’Association Ouest Africaine du commerce transfrontalier des produits alimentaires, Agro- sylvo-pastoraux et halieutique (AOCTAH), a séjourné à Nioro du Sahel le Mercredi 24 Aout 2022. A la tête de ladite délégation,  Roger Bony le 2èm secrétaire permanent de cette organisation de défense des intérêts des éleveurs et ceux du monde paysans.

«Notre présence dans cette cité sahélienne  réputée en élevage s’explique  par le fait que nous sommes en étude sur les tracasseries au niveau de la filière bétails » a-t-il expliqué d’entrer en matière. Cette étude, selon lui concerne l’ensemble des Pays (PRAPS), à savoir  le Mali, le Niger, Mauritanie, le Sénégal, le Burkina et le Tchad.

AFassou Débé , une localité de Nioro  du sahel ou se trouve le plus grand marché de bataille de la région, il dit avoir  découvert des éleveurs très courageux et fiers de leurs activités. Cependant, il a constaté que ses braves éleveurs ont besoins d’un appui pour s’organiser afin de se prendre en charge pour régler un certain nombre de choses.

« L’AOCTAH à travers ses démembrement fera l’effort de les assister  dans cette dynamique.» a-t-il indiqué.

En réponse aux difficultés  évoquées par les acteurs de ladite filière, Il les a exhorté à se créer une dynamique autour de leur intimité afin de se créer une richesse qui leurs permettra de régler un certain nombre de problèmes. Quant aux difficultés au niveau régional, il estime qu’il est inadmissible qu’on ne puisse pas aider ses acteurs à faire leur commerce.   « Ces acteurs de la filière bétails qui apportent une contribution significative à l’économie Malienne  ont  besoin plus du soutien de l’état pour les faciliter dans leurs activités.» a-t-il recommandé au passage.

Les difficultés évoquées par l’ensemble des éleveurs de la zone de Fassou Debé sont entre autres, le problème d’eau, l’insécurité sur les pistes villageoises et par moment la cherté de l’aliment bétails.

L’utilisation de l’autocollant de fluidité est selon les responsables d’AOCTAH l’une des solutions appropriées pour évider les tracasseries routières, les invitant à se constituer en association en vue  d’adhérer à  L’AOCTH qui est toujours prêt à accomplir sa mission régalienne à savoir celle de les soutenir dans la défense de leurs intérêts.

Malick Gaye

NIORO DU SAHEL : la grande mosquée de Gadiaba Kadiel inaugurée

C’est un joyau architectural doté des commodités tel que des carreaux, des marbres, des tapis, des micros le tout  dans un espace spacieux pour faciliter l’adoration de Dieu aux fideles musulmans de  Gadiaba Kadiel. L’inauguration de cette mosquée a été faite le vendredi passé sous la houlette du représentant du gouverneur de la région de Nioro du Sahel.

Autorités administratives, politiques militaires, chefs traditionnels, guides religieux  ainsi que les populations des Villages environnants étaient tous à cette cérémonie religieuse.

Selon N’Doula Mboh fils du dit village, ce grand évènement a été l’occasion pour certains fils du village en exile pendant plus 50 ans de revenir rehausser l’image de ladite  cérémonie et surtout de renouer le contact avec les siens. Poursuivant, il a exhorté les musulmans de la région de Nioro du Sahel en particulier à promouvoir la religion musulmane  en rénovant leurs mosquées vétustes arguant que rien ne peut égaler la maison de Dieu en termes d’investissement pour un musulman.

Le conseiller aux affaires économiques et financières du Gouverneur de la région de Nioro du Sahel, M. Adama Senou à la tête d’une délégation composée du corps préfectoral, de la police et de la gendarmerie a présidé la cérémonie d’ouverture de cette mosquée construite grâce aux fils et filles de ladite cité dont le montant est estimé à plus de 260 millions de franc CFA. Il a au nom du colonel major Aly Annaji, Gouverneur de la région de Nioro , félicité et encouragé les habitants de Gadiaba Kadiel  et les a  exhorté de poursuivre leurs actions de développement au profit de leur village et au-delà, leur Région qui visiblement accuse un retard de développement.

Le Kalif général de la Tidiania Oumarienne, Amadou Hady Tall  s’est dit heureux de voir cette maison de Dieu rénovée par des fidèles musulmans  dont nombreux sont de la diaspora. Cela est à saluer et encourager a-t-il ajouté avant de formuler des bénédictions à l’endroit de l’ensemble de la communauté  musulmane à laquelle, il a demandé de perpétuer de telles actions.

L’un des faits marquant de cette cérémonie fut celui de décerner des  trophées  aux natifs de ce village d’avoir posé des actions concrètes de développement et en  terme de soutien d’assistance aux nécessiteux toute chose qui témoigne  leur amour à leur lieu de naissance.

Pour immortaliser ses actes,  six  fils  du village ont reçu des distinctions, médailles , ce sont Mama Fanta Djigué , feu  Amadou Djigué  feu Djibi Yattassaye, Sadio Djigué , Sekou Djigué et Oumar Niangadou a qui revient une médaille d’or à raison de ses investissements remarquables au profit de son village natal.

Malick Gaye

POLITIQUE : le président de l’UPM, Sidi El Moctar OuldH Amadi Kounta prêche l’union et la paix à Nioro du Sahel

Après  avoir installé la coordination Régionale de son mouvement patriotique à Gao ‘’ l’UPM’’ Unis pour le Mali, celle de Nioro du Sahel vient de voir le jour ce Dimanche 21 Aout 2022.

Le carrefour des Jeunes de ladite Ville a été le cadre choisi pour abriter la cérémonie de lancement et d’intronisation de son mouvement qui se veut  apolitique dont le futur président est Cheick Coulibaly.

Hommes et femmes politiques, membres de la société civile, guides religieux, chefs coutumiers, organisations de jeunesses bref … tous ont répondu massivement à l’appel du président national de ‘l’UPM, Sidi El Moctar OuldH Amadi Kounta de la grande famille Kounta venu exhorter les Niorois à l’union, la paix et le vivre ensemble.

« Nous sommes ici, à Nioro pour  promouvoir ses valeurs cardinales de notre nation, ce qui n’a jamais fait défaut  ici à Nioro », de dire à cette population de Nioro qui  prie au quotidien pour une paix durable dans l’ensemble du pays  ‘’ comprenez  que notre vision et notre combat trouvent leurs sources dans notre esprit patriotique qui a pour seul et unique but, de prôner l’union, la fraternité et la solidarité dans toutes les régions du Mali’’.

Le nouveau président de ce mouvement patriotique dans la cité sahélienne Cheick  Coulibaly n’a pas manqué de remercier le président national de ‘’ l’UPM’’ pour le choix porté à sa modeste personne afin de prôner tous ses vertus si dessus cités aux populations de Nioro et a promis de prendre son bâton de pèlerin pour accomplir cette mission exaltante.

Présent à cette cérémonie, Tiamba Diakité responsable d’un parti politique a demandé aux autorités de la transition de permettre à l’homme politique Malien Oumar Mariko de retrouver les siens pour participer à la vie politique de son Pays. Selon lui le président du parti  ‘’ Solidarité Africaine pour la démocratie et l’indépendance  s’est toujours battu pour que le Mali retrouve sa dignité à l’image de ‘’Yerewolo debout sur les Remparts ‘’ pour que cette quête d’union  de paix et de la solidarité entre Maliens soit une réalité, ‘’ qu’aucun Malien ne reste hors du Pays ‘’ a-t-il conclu.

Le Président National de L’UPM a face à la presse demandé à tout Malien éprit de Paix de créer une union sacrée pour accompagner les autorités de la transition dans leur quête de la stabilité du Pays et de la sécurité de chaque Malien. Ainsi, il a exhorté les uns et les autres à oublier leurs différents pour mettre en avant l’intérêt supérieur de la nation.

Malick Gaye

DEF2022 : Le second cycle Seydou Kane classé meilleure école publique du CAP de Nioro du Sahel

Les résultats des épreuves écrites du diplôme d’études fondamentales (DEF) session de juin 2022 sont connus depuis le Vendredi 29 juillet 2022. En ce qui concerne la ville de Nioro du Sahel, le second cycle Seydou Kane a été classé meilleure école publique du CAP de la dite localité.

Organisé par le Ministère de l’éducation Nationale du Mali cet examen destiné aux élèves en classe de 9ème année marque la fin du premier cycle de l’enseignement secondaire.

A l’instar, des autres établissements scolaires de la région, ils étaient au nombre de 26 candidats à avoir pris part aux épreuves écrites de cette session dans le centre d’examen de l’école fondamentale Seydou Kane de Madina Alahery dans la commune de Nioro du Sahel.

Sur les 26 candidats, 23 ont été admis pour la classe supérieure, soit un taux de 99,70 % de réussite. Ainsi, ce temple du savoir se taille la part du lion en terme de performance, une performance que Aboubacar Nimaga , directeur dudit établissement qualifie avec humilité d’un résultat de travail d’équipe avec le soutien inestimable du fondateur et des parents d’élèves soucieux de l’avenir des  apprenants.

A en croire le directeur de cet établissement scolaire dont nombreux  sont des élèves venant des Villages voisins et d’ailleurs à cause de sa réputation, les enseignants sont déterminés à maintenir le cap en vue de faire de cette école une école d’excellence. D’ajouter, que cette performance se traduit aussi en sport puisque ‘’ nous avons été demi-finaliste lors du tournoi de football scolaire coupe du DCAP de Nioro édition 2022.

Débutés le lundi 27 juin 2022 ses épreuves du DEF  se sont terminées le mercredi 29 Juin 2022.

Malick Gaye

Nioro du Sahel : le Gouverneur à la rencontre des populations

Le processus de la régionalisation de Nioro du Sahel est en marche. Plus de dix ans que des démarches ont été entreprises pour que le cercle de Nioro soit érigé en Région et c’est chose faite pour le bonheur des populations qui aspirent au développement. Pour un développement harmonieux de la cité religieuse, le chef de l’Exécutif prend langue avec toutes les composantes de la société.  

Pour poser les jalons de cette nouvelle région, ses populations en majorité agriculteurs et éleveurs ont été instruites sur les axes prioritaires de la régionalisation qui s’inscrivent sur la vision des autorités de la transition pour faire du Mali Kura une réalité.

Le Jeudi 10 Mars 2022, le Gouverneur de la Région de Nioro du Sahel, le Colonel Aly Annaji a rencontré au Gouvernorat de ladite Région les représentants de la société civile et des services techniques de l’administration les invitant à conjuguer leurs  efforts afin de booster les efforts du gouvernement Malien dans sa quête du bien être de ses compatriotes.

Le rôle que cette population  aura  à jouer  son accompagnement  par rapport au fonctionnement des services de l’Etat ainsi que ses attentes sont entre autres les points sur lesquels les échanges ont porté lors de cette rencontre.

« Tout ce qui était cher à  cette population pour le démarrage de ce projet gouvernemental au profit de cette nouvelle région est devenu un  acquit » a-t-il fait savoir le Gouverneur Aly Annaji.

Il a tenu à remercier particulièrement les trois grandes familles de Nioro à savoir : les familles du Cherif Cheick HAmahoula Haidara, celle de Amadou Hadi Tall , et de Djoum Kaba Diakité. De dire aux forces vives de Nioro que l’effectivité de l’érection de cette entité en région nécessite leur accompagnement.

Le Colonel Aly Annaji n’a pas manqué de remercier les  populations de cette région pour leur engagement et accompagnement à la transition pour un Mali Kura.

Le Mali Kura qu’on  réclame exige un changement de comportement et il faut que tous les actes que vous posez aux  quotidiens s’inscrivent dans le cadre du respect de la loi a martelé le chef de l’exécutif régional.

A cette rencontre, certains chefs de services dont celui de la police, Douane, Eaux et foret, Impôt, service du domaine de l’état, la société civile ont pris part à cette rencontre d’échanges et d’informations.

Malick Gaye

NIORO DU SAHEL : la Fondation Maliba apporte son soutien aux établissements scolaires et aux CSCOM

Huit écoles fondamentales et quatre Centres de santé communautaire (CSCOM) de la Ville de Nioro du Sahel, ont reçu de la Fondation Maliba de l’homme d’Affaire, Aliou Boubacar Diallo trois cent cartons de savons, trente cartons de cahiers, vingt cartons de craies, quarante boites de stylos et vingt cartons d’eau de javel.

La cérémonie de remise de ces  kits scolaires et sanitaires à huit écoles du premier cycle et à 4  CSCOM de la Ville de Nioro du Sahel s’est déroulée le Samedi 27 Mars 2022 à la place Argué de Nioro du Sahel en présence des autorités administratives bénéficiaires de ces dons et des élus locaux pour qui un tel geste doit être pérennisé.

Boukaresse Massarane, conseillé municipal, président de la commission santé éducation, représentant le Maire a remercié le donateur d’avoir manifesté leur solidarité à l’endroit des populations de sa commune et d’espérer que les probables futures dotations s’étendront à d’autres secteurs vitaux de la société nioroise.

Quant à M. Chérif Mohamed Siby , le représentant de la Fondation Maliba  à cette cérémonie, la fondation de l’homme d’affaire et président de l’Alliance pour la démocratie et la paix (ADP-Maliba), Aliou Boubacar Diallo n’est pas à sa première fois de répondre aux attentes des populations de Nioro dans la mesure de ses possibilités, la preuve en est qu’en Décembre 2021 c’est 45 femmes de la ville de Nioro du Sahel qui ont bénéficié d’une formation en fabrication de savons avec un accompagnement  financier de sept cent cinquante mille francs CFA.

Malick Gaye

«NIORO DU SAHEL : LA VILLE PROMISE» – Nioro conté par un historien

Historien, expert culturel, sociologue, auteur de plusieurs ouvrages, Youba Bathily a mis sur le marché un nouveau livre de 162 pages, intitulé « Nioro du Sahel : la ville promise ». Présenté à la faveur d’une conférence de presse, jeudi 03 mars 2021, au Centre soleil d’Afrique, à l’ACI 2000, cet ouvrage retrace l’histoire et l’évolution de la ville de Nioro.

« On voit à travers ce livre que l’auteur n’a pas sélectionné. Il a fait un travail d’historien. Il a été assez complet sur le sujet. Il a été fidèle à mon avis au récit qu’il a entendu. Donc, l’auteur n’a pas fait de l’amateurisme ». C’est du moins ce que pense le directeur des Editions Sawa, éditeur de l’ouvrage « Nioro du Sahel, la ville promise », Sékou Fofana.

Dans ce livre, tous les aspects de la vie socio-culturelle et professionnelle ont été pris en compte, notamment l’histoire, la géographie, le peuplement et l’économie, la fondation de cette ville. A en croire l’éditeur, tous les soubresauts de l’Histoire qui se sont passés sur ce territoire, les aller-retour de certains concurrents, le peuplement proprement dit de la ville et les quartiers ont été abordés avec consistance. C’est pourquoi, le directeur de la maison d’édition ne s’est pas empêché de vanter les mérites de Youba Bathily, l’auteur principal. « C’est un plaisir de travailler avec Youba, contrairement à ce qu’on rencontre le plus souvent avec les jeunes auteurs. Très souvent ce qui nous parvient n’est pas très digeste. Ce qui n’est pas le cas chez Youba qui est aguerri dans l’écriture. Cela facilite énormément le travail. On n’a pas eu les grandes difficultés qu’on rencontre avec les auteurs débutants, ou même avec certains auteurs confirmés qui ont assez de problèmes avec la langue française, avec l’écriture. Malgré cela, on se débrouille à sortir avec quelques choses d’abouti. Mais pour lui, ce n’était pas le cas. Le livre était abouti », se réjouit-il.

En effet, Nioro du Sahel est un œuvre qui comporte 10 chapitres, notamment la description physique de l’environnement unique de la ville de Nioro, l’histoire des composantes ethniques de la cité et l’évolution démographique de la ville, la description et la composition des quartiers de la ville, l’histoire anticoloniale de Nioro (origine du nom Nioro du Sahel, date de création de la ville et l’histoire précoloniale de Nioro), l’époque coloniale et postcoloniale (histoire coloniale de Nioro, aperçu de la ville à l’époque coloniale et postcoloniale).

Ensuite, il fait allusion à comment Nioro fut le centre administratif d’un vaste territoire. Car pour l’auteur, Nioro fut la capitale de plusieurs états africains postcoloniaux et la capitale régionale de l’espace colonial soudanais. A ce titre, Youba Bathily révèle au cours de cette conférence que Nioro du Sahel était la capitale de 5 empires et royaumes. Donc, une ville hautement importante.

Dans son récit, il décrypte également l’histoire religieuse, mystique et mystérieuse, artistique et d’enseignement. Pour l’auteur, Nioro a joué un rôle de taille dans la formation intellectuelle de plusieurs Maliens et ressortissants de plusieurs états africains. Sur cette même lancée, il ajoute que la ville a joué et continue de jouer un rôle important dans la promotion de l’Islam.

En guise de rappel, c’est à Nioro que réside Cheickna Boué Haïdara et ses disciples. Cette ville est décrite par l’auteur comme étant une ville religieuse.

Youba Bathily décrit aussi Nioro comme  un pôle économique, une ville de commerce, jadis une région de production agro-pastorale et d’articles divers. Pour lui, la ville est connue comme étant une zone de production de coton, de la gomme arabique et surtout une zone d’élevage.

Elle est aussi perçue comme une ville de richissime et de célèbres personnalités. Sur ce, l’accent est mis sur les entrepreneurs célèbres, les savants et des personnalités religieuses, les grands administrateurs et hauts fonctionnaires, les hommes politiques.

Enfin et dans le dernier chapitre, l’auteur aborde les agglomérations qui entourent Nioro, faisant de la ville, selon lui, une mégalopole sahélienne.

A noter que le livre est disponible à la librairie Ba   du Grand Hôtel de Bamako, à la Bibliothèque nationale et d’autres points de vente pour la somme de 8 500 FCFA.

Abdrahamane Baba Kouyaté