Archives du mot-clé DIPLOMES

MESRS: Un séminaire visant à pallier à la problématique de l’employabilité des diplômés du grade de la licence au Mali

Le Ministre Pr Amadou Keita a présidé le lancement du séminaire sur l’employabilité des diplômés du grade de la licence au Mali qui a duré du mardi 19 au jeudi 21 avril 2022 au siège de la DGESRS et de l’AMAQ-SUP. Pour la circonstance, son homologue de l’Entrepreneuriat National, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle ; Celle de l’Éducation Nationale ainsi que le représentant du ministre du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social ont honoré de leur présence à la cérémonie d’ouverture. Étaient également au rendez-vous, les représentants des différents départements ministériels ; Le Directeur Général de l’enseignement  Supérieur et de la recherche scientifique, Pr Bakary Camara ; Les responsables des Institutions d’Enseignement Supérieurs ainsi que le représentant de l’AEEM.

L’employabilité des diplômes universitaires, est un problème crucial en Afrique et plus particulièrement au Mali depuis des années. Le séminaire de 3 jours organisé par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a été  l’occasion pour les participants de trouver des propositions de recommandations pertinentes pouvant remédier au problème d’employabilité,  au grand bonheur des diplômés du grade de la licence.

Le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Amadou Keita a, au cours du lancement salué l’esprit de solidarité qui a prévalu à la présence à ses côtés, de deux ministres et le représentant d’un ministre. Cela, est selon lui, une marque plus que suffisante, de la préoccupation du gouvernement de transition d’apporter des réponses viables, parce que cohérentes, à la problématique de la finalité de la formation des jeunes maliens.

« Ce vaste chantier de l’insertion professionnelle mobilise chacun des ministres ici présents, sous la haute autorité du Président de la Transition et du Premier ministre, et il nous paraissait impérieux de conjuguer les compétences et les expériences de nos départements respectifs, pour traiter avec efficacité le problème singulier de l’employabilité des diplômés du grade de la licence malienne », affirme-t-il.

Ce séminaire auquel a participé plusieurs ministères à travers un partenariat intergouvernemental, apporte des réponses adéquates à l’issu des travaux de groupe tout en mettant en commun les compréhensions sur la question. Il a été  question pour les séminaristes de  faire le tour de la question afin de dégager des pistes de solution en lien avec la pratique du système LMD, la politique d’insertion des jeunes diplômés de la licence et, plus loin, avec les filières ou encore l’auto-emploi.

A ce séminaire, la diversité des profils des participants a été un élan pour trouver des propositions pertinentes grâce à la volonté collective des acteurs des différents départements, d’adresser toutes les questions en lien avec le cheminement des enfants, de l’école à la vie active. Toute chose qui permettra de remédier la problématique de l’employabilité afin d’accorder  une relance économique et  un développement durable au Mali.

 

D D

AFFAIRE D’EQUIVALENCE DES DIPLOMES DES ETUDIANTS RENTRANT DU VENEZUELA : Voici pour vous, tout ce qu’il faut en savoir

Depuis quelques jours, des informations faisant état d’injustices dans le processus de délivrance des équivalences de certains diplômés rentrant du Venezuela circulent sur les réseaux sociaux. A cet effet et pour mettre fin aux rumeurs, le Pr Bakary Camara, Directeur Général de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (DGESRS) décide de rompre le silence.

Lisez donc pour mieux comprendre.

‘’Ici à la DGESRS, la procédure des équivalences commence par l’envoi des demandes aux Universités/Ecoles de délivrance des diplômes pour authentification et aux institutions d’enseignement supérieur qui font des formations analogues pour étude et avis par rapport au niveau académique. Suite aux résultats obtenus auprès de ces institutions universitaires, la demande de lettre d’équivalence est acceptée ou rejetée.

Les étudiants rentrant du Venezuela, dont les dossiers ont été envoyés pour avis dans les structures analogues, dans la plupart des cas, ces diplômes ont été alignés sur la Licence, parfois la réponse ne permettait pas de trancher.

Ainsi, avec des réponses divergentes, une lettre a été adressée à l’ambassade du Mali au Venezuela sur recommandation de session de la Commission nationale des Équivalences (CNE) tenue le 23 juin 2021, afin d’être fixée sur le niveau des diplômes des étudiants susmentionnés.

Dans la correspondance de l’ambassade, il est clairement écrit Licence dans les différentes spécialités et il ressort qu’au regard des volumes d’études, du contenu des programmes, du volume horaire et du nombre de crédits, les diplômes délivrés par les établissements vénézuéliens n’équivalent pas forcement au Master.

De même, la structuration du système vénézuélien dans l’enseignement supérieur se présente ainsi qu’il suit : Diplôma de Technico Superior (3ans) (DUT) ; Licenciatura (5 ans) (Licence) ; Maestria (02 ans) (Master) ; Doctorado (2 à 4 ans) (Doctorat).

Au regard des informations recoupées et à la suite d’échanges fructueux de l’ensemble des participants à la Commission Nationale des Equivalences, celle-ci décide à l’unanimité d’aligner les diplômes de Licenciado vénézuéliens sur le niveau Licence dans le système LMD et de procéder à l’annulation immédiate des deux (02) lettres d’équivalence accordant le niveau Master à deux diplômés. Ainsi, la lettre d’annulation n°2022-01057/DGESRS-SDAJCF-DAAJ-SGCNE du 21 mars 2022, a été adressée au Directeur National de la Planification du Développement avec ampliation aux structures (MESRS, DRH, DNPD-DNCT-INJS-FHG) et aux intéressées’’, a voulu préciser le Pr Camara. Et d’affirmer, que sa structure travaille conformément aux textes en vigueur en république du Mali.

 

Ccom DGESRS