Archives du mot-clé activités

BUDGET : Les finances publiques affectées par le ralentissement des activités économiques suite aux sanctions de la CEDEAO

Le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga a présidé mardi dernier (9 août 2022) une réunion du conseil de cabinet consacrée à l’examen de l’avant-projet de loi portant modification de la Loi N° 2021-071 du 23 décembre 2021 portant loi des finances pour l’exercice 2022. Une modification imposée en partie par la crise ukrainienne et les «sanctions illégales et injustes» prises par la Cédéao et l’Uémoa contre notre pays. Et cela alors que nous étions déjà confrontés à la double crise sécuritaire et sanitaire liée au Covid-19. Cela a eu «un impact négatif sur l’économie nationale en provoquant un ralentissement des activités économiques et, par extension, une diminution des recettes de l’État».

Ainsi, le projet de loi des finances 2022 rectifié porte-t-il les recettes à 1 982 440 000 000 F Cfa contre 2 130 721 000 000) F Cfa dans la loi des finances initiale, soit une diminution de 148 281 000 000 F Cfa. Quant aux dépenses, elles s’élèvent à 2 647 028 000 000 F Cfa contre 2 748 285 000 000 de F Cfa dans la loi des finances initiale, soit une diminution de 101 257 000 000 F Cfa.

ADVG : Lancement officiel des activités du Maouloud 2022

L’annonce a été faite à la faveur d’un point presse organisé par les leaders de l’Association pour  le développement de la ville de Goundam (Advg). C’était ce samedi 30 juillet 2022, au Palais de la culture.

Les activités du Maouloud  2022 organisées par les ressortissants de Goundam sont officiellement lancées. Selon le président de l’Association pour  développement de la ville de Goundam, Issa Arsina Cissé, cette édition de 2022 se déroulera en deux axes. D’une part les activités à exécuter à Bamako et d’autre part celles qui seront réalisées à Goundam. En suivant ses propos,  les activités de Bamako sont consacrées à la lecture de Coran, sacrifices et bénédictions pour la paix et la stabilité du Mali, les  réunions statuaires du bureau national dans le cadre de la  mise en œuvre du plan d’actions, voire les stratégies de mobilisation de fonds pour la réalisation des activités de l’association. A l’en croire, ces activités visent également à maintenir la  mobilisation des ressortissants de Goundam pour renforcer les relations d’amitié, fraternelles et de solidarité avec les autres communautés.

Après Bamako, les activités du Maouloud 2022 de l’Advg se poursuivront à Goundam. Dans la même perspective, l’association a décidé la construction d’un forage devant la grande mosquée de Goundam. En addition à cela, il y aura une conférence débats pour sensibiliser les jeunes, à travers eux, toute la population autochtone sur le développement de la ville, la cohésion sociale, l’éducation, la santé, etc.

En outre, le président de l’Advg a saisi cette occasion pour affirmer le soutien de toute la population de Goundam aux autorités de la transition. Et d’ajouter que des prières et bénédictions seront dédiées à la réussite de la transition. « Beaucoup de sacrifices ont été faits par le gouvernement sur le plan sécuritaire. A titre d’illustration, les examens ont pu se tenir normalement », a-t-il apprécié. Avant de réaffirmer que toutes ces activés rentrent dans le cadre de la contribution de l’association aux autorités pour favoriser le retour des déplacés au nord, en l’occurrence ceux de Goundam. L’Association pour le développement de la ville de Goundam (Advg) apporte son soutien sans faille à la transition et appelle les Maliens à l’union sacrée autour du pays.

Auparavant, les ressortissants de Goundam ont effectué la lecture du Coran.

Rappelons que l’Advg est une association apolitique qui œuvre pour le développement sociale et économique de la ville de Goundam, la promotion de la cohésion et la paix. Goundam est une ville ancienne et cosmopolite composées notamment de Songhoy, de Tamachek, de Peulh, des Arabes et de Bambara. Cette ville existe depuis le 12ème siècle.

Jiadata MAIGA

CRISE AU SEIN DU BASKETBALL MALIEN : Les basketteurs suspendent toutes les activités sportives

L’Association des basketteurs du Mali  (ABM) a tenu une assemblée générale ce mardi 12 juillet 2022 à l’Ecica. Cette rencontre a été couplée à un point presse pour annoncer la décision des basketteurs du Mali relativement à la crise avec la Fédération  malienne de basketball.

Les basketteurs du Mali, unis au sein de l’ABM, apportent leur solidarité à leurs collègues de l’équipe nationale sanctionnés  par la Fédération malienne de basketball. Cela, suite à leur refus de jouer à Kigali.

Selon  Alassane Sangaré, Président  de l’Association des basketteurs du Mali (ABM), la rencontre a regroupé les représentants de l’ensemble des équipes nationales, seniors, juniors garçons et filles. D’après lui, les basketteurs ont décidé à l’unanimité de suspendre toutes les activités sportives jusqu’à la levée totale des sanctions injustes contre leurs camarades radiés et le paiement total de leurs primes.

En effet, 7 sept joueurs de l’équipe nationale seniors masculins ont été radiés par la Fédération malienne de basketball (FMB), suite au refus de l’équipe nationale de jouer à Kigali, au Rwanda, deux matchs des éliminatoires du mondial 2023.

Aux dires des joueurs, le motif de leur grève s’explique par le non paiement de leurs primes, voire une manipulation et le manque de respect de la part de la Fédération à leur égard

Toutefois, le président de l’Association des basketteurs appelle  au dialogue afin de trouver une solution à cette crise entre les basketteurs du Mali et les responsables sportifs du Mali.

M. COULOU